Le business automobile devient un secteur très appréhendé.

On trouve la vente de véhicules neufs ou usagés et la vente d’outillage automobile, (voir sur www.rockxtools.com/cat/outillage-moto-18.html ) les services de location ainsi que les réparations de véhicules proposés par différents ateliers de réparation. Chacun choisira le chemin qui lui convient. L’important c’est de bien s’en sortir dans sa quête. Allons faire un tour d’horizon sur ces trois activités qui constituent tour à tour des exploits très intéressants.

La vente de véhicules

Qu’il s’agit de véhicules utilitaires neufs ou  de camions occasions (se renseigner sur www.taule-utilitaires.fr/ ), il est primordial de respecter les procédures de vente et de se munir de tous les documents nécessaires pour faciliter la transaction. Comment y arriver ? Pour vendre une voiture, il est d’abord impératif de se munir d’un certificat d’immatriculation, d’un  certificat de cession, d’un certificat de situation administrative et d’une attestation  de contrôle technique.

Le certificat d’immatriculation anciennement appelé carte grise est le premier document à fournir. Si votre voiture est un ancien modèle,  ce certificat doit présenter l’écrit : « vendu le » ou « cédé le » en mentionnant la date et l’heure de la cession. Le coupon détachable bien rempli et sur lequel vous avez apposé votre signature sera remis à  l’acquéreur.

Pour le certificat de situation administrative connue également sous le nom de certificat de non-gage,  il sera aussi remis dans les mains de l’acheteur. Ce document important prouve que la voiture en question est vendue et ni volée ni gagée. Ce certificat est à retirer à la préfecture ou à la mairie. Il est également disponible sur le site du ministère de l’intérieur et peut être téléchargé à tout moment.

Concernant le certificat de session : il doit être rempli par l’ancien propriétaire du véhicule. Si le véhicule est déjà  immatriculé, le vendeur doit informer la préfecture en remettant une déclaration  concernant la vente et en précisant son identité et ses coordonnées. Cette procédure doit se faire dès les 158 jours suivant  la transaction.

Quant à l’attestation de contrôle technique : elle doit être remise à l’acheteur pour prouver que la voiture a bien suivi un contrôle technique depuis moins de 6 mois. Toutefois, la vente peut s’effectuer sans contrôle technique si l’acheteur l’accepte ou si le véhicule est cédé à un concessionnaire ou à un professionnel.

Vendre une voiture en pièces détachées

La vente de pièces détachées et d’accessoires fait partie intégrante de la cession de véhicules. Dans le cas d’une vente de voitures en pièces détachées, qu’il s’agisse d’accessoires pneumatiques, d’outillage de dépannage, de batterie bmw (consulter batterie-motos.org/fr/56-batterie-bmw ), de moteurs, de volants ou de chaises ou pour le cas de la moto, de guidon ou de casque moto cross (se renseigner sur ponskmx.com/categorie-casques-casques-motocross-casques-motocross-fox-racing-v1-802.html ), les procédures changent.  Sur la carte grise, le vendeur  doit mettre et barrer C .G « Vendue pour pièces » sur la carte grise et également sur le certificat de vente. Ces documents sont à remettre auprès de la préfecture.

En revanche en cas de vente de modèles réduits voitures (consulter arnage43.com/ ), il n’y a pas lieu de fournir des déclarations ou des documents administratifs. Quoiqu’il en soit les voitures miniatures de collection demeurent toujours des petits trésors précieux surtout aux yeux des passionnés.

 

Service de location

Certaines personnes optent pour la location de voiture que ce soit une location de limousine pour anniversaire (voir A DREAM LIMOUSINE ) ou pour un mariage. D’autres optent même On peut choisir l’auto partage, c’est-à-dire la location entre particuliers ou la location à une entreprise comme la Société de transport (consulter tendron.com/rub_logistique.php ).  Les conditions de locations de voitures doivent également être respectées pour éviter les conflits et les éventuels désagréments. Tout d’abord, les voitures mises en location doivent répondre aux conditions exigées : généralement, elles doivent être moins de 10 ans d’âge, rouler moins de 130 000 kilomètres, être un véhicule immatriculé en France,  les différents équipements doivent être en bon état de marche, et les voitures ne doivent subir aucune configuration comme le tuning par exemple. 

Du côté du locataire, s’il est particulier, il est nécessaire qu’il présente un justificatif de domicile  comme la quittance EDF/GDF par exemple ainsi qu’une carte bancaire qui porte son nom et son prénom.  Pour le cas de la société, cette dernière doit présenter son autorisation pour le conducteur principal de louer le véhicule à son nom,  s’il est le représentant légal de l’entreprise, ce document n’est pas nécessaire. Elle doit également  fournir  un extrait K BIS de moins de trois mois ou un extrait modèle D1 de moins de 4 mois, un bon de commande qui mentionne son numéro RCS et son RIB.

Quant à l’utilisation de la voiture, le locataire ne doit l’utiliser ni pour transporter des passagers si le transport est payant, ni pour tirer un autre véhicule en panne, ni  la présenter à des compétitions. En outre il doit s’engager à ne pas l’utiliser à des fins illicites pour l’apprentissage de la conduite. Pour la libre circulation, seuls les pays suivants sont acceptés : France, Allemagne, Danemark, Espagne, Finlande, Grèce, République Tchèque, Hongrie, Irlande, Slovaquie, Italie, Pologne, Lettonie, Lituanie, Malte, Norvège, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Slovénie, Suède, la Suisse, Principauté de Monaco et la Belgique.

Réparation voiture

Les services de dépannage  se répandent actuellement comme une traînée de poudre. Il importe de ce fait de savoir quels sont les droits et devoirs des deux parties pour éviter les conflits et les mésententes. Tout d’abord, l’établissement du devis est obligatoire que ce soit pour une voiture utilitaire ou pour un poids lourd d’occasion. Une fois établi et signé, il implique un engagement de prix et donc de réparation. Sur ce devis on trouve : la description précise des réparations à  réaliser par exemple réparation compteur scénic (voir sos-compteur.fr/renault/reparation-compteur-scenic-2.html ), la liste complète des pièces détachées à utiliser, les délais du dépannage, la durée de la validité du présent devis, le prix et les temps de la main- d’œuvre et le montant de la TVA.

Les commentaires sont fermés.